samedi 9 mai 2015

Une autre sortie de "printemps"








Le 21 avril 2015, nous sommes allé(e)s à l'Arboretum à l'autre bout du Bois de Vincennes, près de Joinville, pour nous réjouir de la magnifique floraison des cerisiers et des pommiers et des lilas.













Floraison qui ne dure pas très longtemps. Nous avons même fait un petit détour par l'école de Breuil, dans la partie ouverte au public où nous avons pu admirer les parterres pleins de fleurs du printemps.














Tout le monde était ravi du spectacle des haies et des arbres en pleine floraison.
Ensuite, nous avons accéléré le rythme de marche pour retourner à notre point de départ, au Parc floral.

INGE




samedi 2 mai 2015

Marche Nordique au Bois de Vincennes avec plein de surprises.




Un soleil splendide  et chaud  dès le matin. Il est  9h1/2, on est  le 15 avril 2015.  


Le Bois de Vincennes se réveille dans toute sa beauté. Après un hiver dans l'humidité et la boue, voilà des chemins bien secs. Ils sont jalonnés d'arbres dont les bourgeons s'ouvrent et donnent naissance à de jeunes feuilles d'un vert tendre...à croquer. De temps à autre, les effluves de fleurs d'aubépines nous narguent.





Nous allons faire le tour du lac Daumesnil.

Première surprise : tout près du bord de l'eau, un couple de cygnes a construit un grand nid  dans lequel se trouvent 7  œufs énormes.
Je m'arrête et je sors mon appareil photo. (Généralement, les deux bâtons de marche  fixés à nos mains avec des gantelets nous laissent peu de liberté pour faire des photos) Tant pis, aujourd'hui, le spectacle est trop beau. D'autres participantes font pareil.





On continue notre marche sur les îles, il y a  des paons. Souvent, nous les voyons de loin, sans nous arrêter. Mais ce jour-là, un paon n'arrête pas de se pavaner devant nous. Devant, derrière et on recommence. Un vrai spectacle !










Puis nous ferons un petit détour pour admirer de nouveau une des sculptures sur de vieux arbres par un jeune artiste de Montreuil, Stephane, 47 ans.






Au retour, nous rencontrons au bord du chemin une plante aux fleurs jaunes, c'est  la « chélidoine » connue jadis pour soigner les verrues grâce au jus de sa tige.
Et nous goûterons aux jeunes feuilles de l'alliaire qui s'utilisent  en guise d'ail dans une salade.

Ce n'est pas toujours la vitesse qui est le plus important dans la marche nordique. Parfois, il convient de « respirer  et d'admirer » tout simplement la nature qui nous entoure pour ressentir un grand plaisir.

Inge avec 23 participant(e)s








mardi 28 avril 2015