jeudi 18 septembre 2014

Garden partie en Forêt de Meudon

C'est avec plaisir que nous nous retrouvons après cette trêve estivale.



20 adhérents environ des Randonneurs d’île de France (groupe de Chaville) s'étaient donné rendez-vous ce dimanche 7 septembre pour une matinée de sport et de convivialité. 




















A midi, tous se sont retrouvés autour de la table autour d'un verre pour un pique nique de luxe sous un ciel bleu et un soleil radieux dans une ambiance joyeuse et sympathique.


Chacun avait apporté quelque chose préparé par ses soins ou acheter.


















Les gourmands, il ne reste rien.

vendredi 5 septembre 2014

Et si vous testiez la Marche Nordique pour la rentrée

Pour tous ceux qui désirent se mettre ou se remettre au sport


Plusieurs enquêtes ont en effet montré que la plupart des personnes qui la pratiquent régulièrement améliorent leurs condition physique permettent ainsi de lutter contre les méfait de la sédentarité et de certaines maladie chronique.

A quiconque souhaitent pratiquer sérieusement un sport d'endurance, aux sportifs qui recherchent un entrainement complémentaire (récupération, blessure, rééducation, entraînement), aux personnes en sur-poids qui recherchent un moyen de perdre du poids sans s'épuiser.


C'est un sport convivial qui ce pratique en toute saison.



C’est une marche rapide qui se pratique avec deux bâtons et qui fait brûler jusqu’à 40 % de calories en plus (environ 400 k calories par heure) qu’une simple marche rapide.


Pourquoi ? Parce qu’elle mobilise fortement les jambes et les bras, de plus, "la contraction des muscles agit comme un massage interne, une excellente parade anti-capitons. Par ailleurs, on fait de grands pas et on pousse fort avec les pieds au sol, ce qui sollicite les fessiers, active la pompe plantaire et la circulation sanguine et lymphatique, donc le drainage des jambes. L’opposition bras/jambe (gauche/droite en avant, puis inversement) crée un mouvement dynamique du buste et du bassin, qui affine la taille et les abdos". 

Un sale coup pour la cellulite, à condition de pratiquer au moins une heure trente à deux heures, idéalement deux fois par semaine, à un rythme qui essouffle un peu et qui fait transpirer. 

Envie d'essayer, venez participez à une séance d'initiation au RIF,  http://www.rifrando.fr/



dimanche 10 août 2014

Marche Nordique dans le Vercors

Cette semaine de Marche Nordique passée dans le Vercors a été formidable !

Situation géographique de notre lieu d'opération pendant une semaine à Autrans-Vercors,


Avec le village de Vacances, l'Escandille.




Quelques mots sur notre hébergement :
L’Escandille est un mot librement traduit du provençal par ‘le premier rayon de soleil après la pluie’.



Ce site m’a bien plu, tant au niveau de l’accueil que des activités ‘extra-marche nordique’ procurées (piscine, sauna, soirées à thèmes, …).








Mais revenons à l’activité principale de notre séjour, la marche nordique et son perfectionnement.
Nous avons effectué dans de bonnes conditions climatiques une marche chaque jour. Elle variait selon le tracé, réalisé de main de maître par Jean et Henri, nos deux animateurs.














Pour les amateurs de statistiques chiffrées, nous avons effectué quatre randonnées proches des quinze kilomètres avec 600 à 700 mètres de dénivelées positives ; et trois petits circuits, un pour se mettre en jambe (avec Etienne, animateur de la 1ere semaine avec Jean), ou les autres pour souffler un peu, d’une douzaine de kilomètres et 500 mètres de dénivelées positives quand même. 













Nous sommes en moyenne montagne, avec des pentes assez rudes. Ce sont des montagnes très boisées, en pins principalement.  Autrans est à l’altitude moyenne de 1050 mètres.
Tout le groupe – nous restâmes quatorze du premier au dernier jour -, constitué de bons et bonnes marcheuses  - dixit nos animateurs Jean et Henri –, a bien profité des paysages alpins du Vercors et de son air pur. 




















Et en cette saison, nous avons aussi pu admirer et reconnaître de nombreuses fleurs de montagne (gentiane bleue, grande gentiane jaune, bleuet barbu, lupin, et bien d’autres encore, dont on recherche encore le nom pour certaines).






















Notre semaine débutait avec le rassemblement de l’EuroNordicWalking du week-end des 21 et 22 juin à Méaudre, proche d’Autrans. Des parcours de marche nordique avaient lieu le dimanche. Une partie de notre groupe s’est inscrit à la marche de 8 Km de Autrans à Méaudre.

Mais nous avons tous participé à la marche d’Autrans-Méaudre : les inscrits ont suivi le tracé de la compétition, avec peu de dénivelés, mais sous un soleil de plomb. Et le reste du groupe, animé par Jean et Henri, a préféré prendre un peu de hauteur, afin de suivre une ligne de crête boisée, la reconstitution du groupe s’effectuant à Méaudre. Personnellement j’ai hésité à participer à la course, mais j’ai estimé son prix un peu cher et surtout je n’avais pas envie de me trouver dans une compétition avec 500 autres personnes.


Quelques photos du départ d’Autrans et de notre arrivée à Méaudre:
















Que retenir de ce séjour ? Je pense que chacune des personnes du séjour aura bien apprécié ce séjour. Cela a permis de mieux nous connaître et de reconnaître des personnes que l’on rencontre souvent dans les marches nordiques du RIF que ce soit dans le bois de Vincennes ou celui de Meudon.


Cela m’a permis aussi de progresser dans la marche nordique, de tester mes capacités sur du terrain avec beaucoup de dénivelés  et sur des distances importantes. Bien sûr, vu la pente des tracés, certains passages s’apparentaient plus à de la randonnée qu’à de la marche nordique, mais toutefois, avec une position des bâtons bien plus en arrière.
















Quelques regrets : ne pas avoir aperçu le Mont-Blanc, depuis ‘La Molière’, caché par les nuages ; la tentative de visite de la  grotte  de la Ture, avortée pour des raisons de sécurité par manque d’équipements adéquats.


Quelques points forts : les points de vue uniques lors de l’arrivée sur les lignes de crête, les moments de repos inoubliables, et, cerise sur le gâteau,  la tarte aux fruits rouges du refuge des Feneys.
























Un peu d’histoire : pour les jeux olympiques de Grenoble de 1968, le saut à ski était à Autrans ; idem pour le biathlon.














A la prochaine collective de la Marche Nordique !


Bernard