lundi 28 avril 2008

Animatrice de Marche Nordique, début octobre ?

Frédérique pour les intimes Freddie




5 chevreuils, 4 canards col vert, 1 faisan













C’était samedi 19 avril, entre Etampes et Dourdan, un petit groupe de ... 6 filles (Annick, Edwige, Chantal, Bénédicte, Caroline et moi) et 1 garçon (Michel) , avec pour 3 d’entre elles une initiation à l’orientation avec carte et boussole .

Après la remise de la carte et de la boussole, ne pas partir tout de suite ... tout d’abord repérer le départ et l’arrivée sur la carte, ensuite plier la carte pour bien voir le trajet et enfin faire rentrer la carte pliée dans la pochette plastique (déjà on distingue la néophyte de... l’habituée !).
Après quelques rappels (l’échelle de la carte, les courbes de niveau, manipulation de la boussole...) nous voilà partis sur les chemins et à travers bois !

Un geste à ne pas faire, retourner la carte pour la mettre dans le sens où l’on marche ( non, non et non les filles, faut abandonner ce réflexe comme lorsque l’on est co-pilote en voiture...).
Le plus déconcertant, c’est l’évaluation de la distance en réel et... sur la carte : le château d’eau au fond dans le paysage je ne le trouvais pas sur ma carte... réplique immédiate de ma part « je n’ai pas les châteaux d’eau sur ma carte « et bien non, je n’avais pas de carte particulière... je n’avais pas regardé assez loin sur la carte !

La carte, je ne l’ai pas quittée de la journée... , toujours à la main, les yeux fixés dessus à faire le point ( il parait que c’est normal au début, après on anticipe ! ).
N’empêche que j’ai levé le nez de la carte... car j’ai réussi à voir 5 chevreuils, 4 canards col vert, 1 faisan par contre j’ai raté... le raton laveur !!!

Frédérique

2 commentaires:

Luc Dussart a dit…

Si l'on marche à la boussole moderne (transparente, avec une 'maison du nord'), effectivement il n'y a aucune utilité de tourner la carte pour choisir son chemin, puisque c'est la boussole qui l'indique !

Par contre, orienter la carte a de l'intérêt pour analyser le relief, notamment si l'on n'est plus très sûr de sa position.

Enfin, orienter la carte est judicieux quand on ne marche pas à la boussole : en milieu urbain notamment.

Bref, il y a la règle... et les exceptions. Ce serait trop facile sinon !

Enfin, le gibier ne t'a pas fait perdre le nord et c'est l'essentiel...

Annick & Michel COZIC a dit…

Quel plaisir de voir ces belles photos et de lire ce récit où pointent dynamisme, entrain et sérieux dans l'apprentissage de nouvelles techniques !

Bravo et merci à l'auteur.

François DESREZ.